Qu’est-ce que l’effet de levier? L’emprunt dans un objectif d’investissement. Seriez-vous prête ou prêt à emprunter de l’argent pour investir? Pour la majorité des gens, le crédit est utilisé pour la consommation personnelle sans remords ni scrupule et je suis toujours surprise de voir qu’à cette question ceux-ci deviennent plus indécis.

D’un point de vue financier, c’est un non-sens. Si vous payez des intérêts pour acquérir un bien qui ne prend pas de valeur ou qui ne génère pas de revenus, vous êtes carrément en train de vous appauvrir. Il n’y a aucun risque, mais bien la certitude que vous aurez moins d’argent dans vos poches.

Accroître votre patrimoine

Avec l’effet de levier, vous pouvez accroître votre patrimoine, bien qu’il ne soit pas sans risque. Cette stratégie n’est pas adéquate pour toutes les situations, mais il importe que vous la compreniez tout de même. Supposons que vous avez 10 000 $ à investir. L’effet de levier signifie que vous pourriez utiliser cette somme et emprunter 1 à 3 fois celle-ci pour augmenter votre placement. Vous pourriez donc investir 40 000 $, en devoir 30 000 $. Vous payez alors votre emprunt avec les intérêts générés par le rendement de votre portefeuille de placement. Dans certaines situations, il peut même être pertinent de ne payer que les intérêts sans diminuer le capital d’emprunt,  .

Wow! J’en veux un, ça a l’air si facile !

Un conseiller en placements pour vous éclairer

Un bon conseiller en placements vous expliquera quand même noir sur blanc qu’il s’agit d’une stratégie risquée. Que se passe-t-il si le rendement de votre portefeuille est plus bas que les intérêts à payer ? Réponse : vous devrez peut-être annuler vos vacances l’été prochain pour payer les intérêts, car la banque qui vous aura prêté le capital n’attendra pas que les marchés soient revenus à la hausse pour se faire payer! De plus, pour que les intérêts soient déductibles dans le calcul de l’impôt provincial, vous devez avoir des revenus de placement pour l’année d’imposition.

Attention aux intérêts non déductibles

Autre élément hautement stratégique : les intérêts ne sont pas déductibles si vous empruntez pour investir dans vos REER et vos CELI. Dépendamment de votre taux d’imposition personnel, il pourrait être fort probablement plus pertinent de profiter du rendement à l’abri de l’impôt. Par contre, si vos droits sont utilisés ou que votre revenu imposable personnellement est faible à la suite d’une réorganisation fiscale corporative, vous pourriez bien être un candidat à l’effet de levier.

Des questions sur le sujet?

Sandy Lachapelle
Planificatrice de finances intelligentes

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *