Après la période faste des Fêtes vient celle on ne peut plus terre à terre de la réception des factures… Avez-vous respecté votre budget? Aviez-vous à tout le moins un budget? Je vous invite à prendre une bonne résolution pour 2020.

En ce début d’année, où plusieurs se donnent de belles résolutions, j’ai été invitée par Radio-Canada à parler d’endettement et de budget. J’ai donc profité de ma préparation pour l’entrevue à RDI économie du 10 janvier 2020 pour vous écrire quelques lignes sur les signes d’endettement et l’ABC du budget.

Quels sont les signes d’endettement?

La Banque Manuvie a mené une enquête sur l’endettement à la fin de 2019, laquelle révélait que 94% des ménages canadiens estiment être trop endettés.

Premièrement, à ne pas sous-estimer, plusieurs signes émotifs sont relatifs à la gestion de l’argent.

Le stress financier peut causer de l’insomnie, des maux de tête, de l’anxiété, et même des problèmes de santé plus graves, comme des maladies du cœur et de l’hypertension. Si vous vivez du stress à cause de vos soucis financiers, il y a de bonnes chances que l’endettement en fasse partie.

Ensuite, on observe évidemment des signes plus concrets et financiers. En voici trois significatifs :

  1. Vous avez de la difficulté à couvrir vos dépenses fixes ou payer vos comptes mensuels : loyer ou hypothèque, taxes municipales, électricité, télécommunications, dépenses reliées à l’automobile, bref toute forme de paiement mensuel.
  2. Vous avez des soldes accumulés sur vos cartes de crédit et vous n’arrivez pas à les ramener à zéro chaque mois.

Il s’agit ici d’un premier signe important annonçant que vous avez un pied dans l’engrenage du surendettement. Et, toujours selon l’enquête de la Banque Manuvie, cette réalité toucherait 60% des Canadiens.

Pourquoi est-ce une mauvaise pratique financière?

Prenons un exemple. Disons que vous avez dépensé 2500$ dans un mois sur une carte de crédit dont le taux d’intérêt est de 19%. Si vous ne remboursez que le montant minimum, 40 ans vous seront nécessaires pour rembourser votre 2500$. Et au final, vous aurez payé plus de 8000$ en intérêts sur vos achats. Je vous invite à lire d’autres exemples de dangers des paiements minimums de carte de crédit.

  1. Vous ne disposez d’aucun fonds d’urgence ni les liquidités nécessaires pour épargner.

Que faire pour retrouver la santé financière?

Si vous vouliez retrouver la santé physique, vous devriez modifier certaines habitudes de vie, n’est-ce pas? C’est exactement le même principe pour votre santé financière. Ce n’est pas étonnant que régime et budget sont deux mots fort populaires en début d’année au moment des bonnes résolutions.

Vous devez changer quelque chose, même si ce sera difficile. Pour perdre du poids, il s’agit de dépenser plus de calories que celles ingérées, tandis que pour retrouver la santé financière, c’est l’inverse. Vous devrez dépenser moins que le revenu disponible. C’est logique!

Planifier est impératif. Voici donc l’ABC du budget.

La planification, c’est la clé. Ce l’était tout autant à « l’époque du papier », où les gens utilisaient des outils comme Excel. Maintenant, nous avons la chance d’avoir accès à de nombreuses applications et ressources en ligne efficaces et faciles à utiliser. Un excellent moyen de vous soutenir et mieux planifier.

Certaines institutions financières offrent des applications qui ont l’avantage d’être gratuites. Ce sont de bonnes bases à utiliser pour planifier votre budget et suivre sur vos dépenses avec vigilance. Deux autres excellents outils :

  • En anglais seulement (mon application préférée) : Mint, une application développée par Intuit (la même entreprise qui offre Quickbooks, pour les entrepreneurs parmi vous). À découvrir, pour aller bien au-delà du budget. Sa version mobile est un grand plus pour suivre le tout via un téléphone intelligent, de façon intuitive et visuelle.
  • En français, un site développé au Québec : Budget en ligne, application mobile aussi disponible. Complet et personnalisable, pour vous aider à bien établir votre budget en fonction de votre réalité et suivre efficacement l’évolution de votre situation.

A.    Déterminez vos objectifs

Tout d’abord, vous commencez par établir des objectifs clairs et réalistes (à court, moyen et long terme).

Un conseil : faites le bilan de vos dépenses des 6 à 12 derniers mois pour obtenir des moyennes représentatives. Vous aurez un portrait clair de la situation et cet exercice vous donnera des indices. Vous pourrez ainsi analyser les postes budgétaires pour lesquels un meilleur contrôle devrait être exercé.

B.    Détaillez votre réalité actuelle

Inscrivez tous vos revenus nets disponibles (après impôts). S’ils sont irréguliers, utilisez une moyenne.

Passez ensuite aux dépenses. Toutes. Vous devrez prioriser dans votre budget celles qui sont fixes.

Vous devriez également, selon moi, inclure l’épargne systématique. Ou, dans le cas de l’endettement, intégrer le remboursement des dettes.

Une fois les revenus, les dépenses fixes, et les montants d’épargne (ou de remboursement des dettes) détaillés, vous connaîtrez les liquidités disponibles. Celles-ci vous donneront l’enlignement nécessaire pour établir les dépenses variables, c’est-à-dire celles sur lesquelles vous avez davantage de contrôle (alimentation, sports, vêtements, soins personnels, voyage, etc.).

C.    Suivez votre budget

Suivre votre budget est primordial. C’est le plus important, probablement encore plus que d’établir le budget en tant que tel. Je suggère de faire une comptabilité mensuelle de caisse pour suivre vos dépenses. Par exemple, si vous avez un budget annuel de 1000$ en vêtements et qu’en mars vous avez déjà dépensé 600$ de ce poste budgétaire, vous devrez revoir à la baisse vos achats dans les mois qui suivent.

Comment partir 2020 du bon pied côté finances?

En plus du budget, outil par excellence pour de bonnes résolutions financières, voici quelques conseils en vrac.

  • Établissez vos objectifs de remboursement de dettes en priorisant le remboursement des mauvaises dettes. Les mauvaises dettes sont en fait les emprunts dont les intérêts sont non déductibles selon l’alinéa 20(1)c de LIR. Dans certains cas, il est possible de transformer les intérêts non déductibles en intérêts déductibles avec la technique de la mise à part de l’argent. À voir avec votre comptable.
  • Remboursez également en priorité les emprunts dont les intérêts sont plus élevés. Une consolidation de dettes peut être envisagée pour payer moins d’intérêts, mais elle doit s’accompagner d’une modification de vos habitudes de consommation. Dans le cas contraire, vous ne ferez qu’un pas supplémentaire dans le cercle vicieux de l’endettement.
  • Faites des choix et vivez selon vos moyens. C’est un défi quotidien dans une société comme la nôtre avec une économie basée sur la consommation des ménages! Tout changement requiert une remise en question. Dans la mesure où vous trouvez cela inconcevable ou moralisateur, vous pouvez aussi viser à augmenter vos revenus pour pouvoir maintenir votre style de vie.

Par où commencer? Quoi prioriser? Comment réussir? Si vous avez besoin de soutien pour planifier et vous sortir de l’endettement, demandez de l’aide sans hésiter. Vous pouvez recourir aux services et sites web des associations de consommateurs, centres d’éducation populaire ou cours de littératie financière en ligne. Votre conseiller financier peut également vous accompagner dans cette démarche.

En conclusion : quels sont selon moi les signes d’une bonne santé financière?

  • vous avez réglé vos dettes (s’il y a lieu),
  • vous savez où va votre argent,
  • vous avez amorcé de l’épargne et/ou vous avez constitué un fonds d’urgence.

En 2020, je vous souhaite la santé sous toutes ses formes. Comme pour tout changement, la résolution peut exiger du travail et nécessite de la motivation. La bonne nouvelle, c’est que les ressources pour vous aider abondent. Relèverez-vous le défi du budget 2020?

SOURCES

https://www.banquemanuvie.ca/services-bancaires-aux-particuliers/planifier-et-apprendre/finances-personnelles/sondage-2019-sur-lendettement.html

https://www.canada.ca/fr/agence-consommation-matiere-financiere/services/mieux-etre-financier-travail/stress-impacts.html

https://www.journaldemontreal.com/2017/04/04/les-dangers-des-paiements-minimums-de-carte-de-credit

https://www.lapresse.ca/affaires/finances-personnelles/201803/20/01-5158014-outils-cinq-applis-pour-faire-son-budget.php

https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/impot/renseignements-techniques/impot-revenu/folios-impot-revenu/serie-3-biens-placements-regimes-epargne/serie-3-biens-placements-regimes-epargne-folio-6-interets/folio-impot-revenu-s3-f6-c1-deductibilite-interets.html

https://www.protegez-vous.ca/partenaires/office-de-la-protection-du-consommateur/quelques-conseils-en-matiere-de-credit-et-de-budget

https://www.protegez-vous.ca/argent/votre-budget-est-ce-si-dur-de-planifier

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *