C’est un peu le chaos présentement. Tout comme vous, je suis inquiète des répercussions économiques qu’auront les mesures de santé publique préventives mises en place dans les derniers jours. Une récession mondiale est probablement à nos portes. Et ce, bien que les gouvernements mettront en place différentes mesures pour stimuler l’économie. Ce n’est jamais un moment agréable à passer.

Entrepreneuriat et mesures préventives

J’ai aussi une pensée pour tous les entrepreneurs du Québec et mes clients qui doivent s’adapter aux nouvelles règles à suivre et qui subiront probablement des pertes financières. Je suis dans un domaine où le télétravail est possible, oui, mais jusqu’à un certain point. Car, on va se le dire, avec deux enfants en congé qui ajoutent de l’action dans la maisonnée, la productivité et la rentabilité de mon entreprise risquent d’être au plus bas.

Toutefois, nous sommes tous dans le même bateau, comme on dit, et c’est une occasion historique de faire passer nos intérêts collectifs avant nos intérêts individuels. Sans quoi nous le regretterons tous! Vous doutez toujours de l’importance d’aplanir la courbe? Je vous invite à lire cet article.

Quoi faire en quarantaine?

J’en suis venue à la conclusion que la présente situation de quarantaine doit être considérée comme une opportunité. Saisissons-là! Profitons-en pour penser différemment pendant 14 jours. Pour ma part, je ferai preuve de flexibilité et de résilience. Pour vous inspirer, je vous propose de quoi remplir vite votre agenda. Que du constructif et du positif!

Du temps pour réfléchir et lire

Si vous avez votre propre entreprise, vous savez tout comme moi que nous menons généralement une vie bien remplie. Et même parfois trop. Le danger qui guette tout entrepreneur est de travailler « dans » son entreprise et négliger de travailler « sur » son entreprise.

Voilà donc l’occasion de profiter du temps que vous avez à la maison pour ressortir votre plan d’affaires, le revoir, le peaufiner. Pour établir votre plan d’action. Pour revoir vos procédures, améliorer vos processus. Pour visualiser où vous serez dans 5 ou 10 ans. Et j’en passe! Utilisez à profit ce moment « obligé » pour l’investir sur votre entreprise, sur des besoins que vous repoussez parfois, faute de temps.

Profitez-en pour réfléchir. Prendre un peu de recul est absolument nécessaire, tant comme chef d’entreprise que pour le succès de votre entreprise.

Vous savez, ce livre de perfectionnement que vous avez déjà acheté lors d’une conférence? C’est le temps de le lire!

Parler d’argent avec vos enfants

Comme moi, vous aurez à concilier travail et enfants durant les 14 prochains jours? Je ne peux m’empêcher de vous suggérer de parler d’argent avec vos jeunes. Voici donc quelques idées qui profiteront à vos enfants et participeront à leur éducation financière :

  1. C’est le moment de vider leur banque, de remplir les rouleaux et d’ouvrir un compte à leur nom, si ce n’est déjà fait. Une occasion en or de discuter avec eux de l’importance de l’épargne en comparaison à la consommation. D’ailleurs, il est fort probable qu’ils vous demanderont s’ils peuvent acheter quelque chose avec leur argent!
  2. Votre maison croule sous les jeux et les jouets qui ne servent plus? Voici votre chance de trier le tout avec eux (ou en cachette, s’ils sont plus petits). Premier bénéfice : une maison plus épurée. Puis, c’est l’occasion de donner au suivant ou de revendre pour faire un peu d’argent.

Pour les objets qui n’ont pas une grande valeur de revente, pensez au comptoir familial de votre quartier. Vos jeunes pourront vivre l’expérience gratifiante de donner et de faire d’autres enfants heureux!

Quant à ce qui pourrait être vendu, regroupez le tout pour une future vente de garage. Le printemps est à nos portes, et avec lui les ventes-débarras. Je vous suggère Expliquez à vos enfants que les fonds amassés serviront à financer leur prochaine saison de sport, ou encore, un projet de vacances en famille. Montrez-leur que vous avez ouvert un compte d’épargne à cet effet. Et vous pourrez éventuellement leur montrer la somme recueillie.

  1. Sortez vos jeux. Jouez une partie de Scrabble sous le thème des finances. Eh oui! Vos enfants en apprendront encore plus sur le sujet et c’est un excellent moyen d’ouvrir la discussion.

Dépoussiérez votre jeu de Monopoly. Ce classique indémodable vous permettra de parler d’argent à vos enfants, peu importe leur âge!

  1. Essayez ceci : téléchargez une application conçue pour simuler des investissements à la bourse et faites-en l’apprentissage en famille. D’abord, vos enfants apprendront ce qu’est la bourse. Et exercez-vous dans le jeu ! (Exemple : best brokers).

Vous vous rappelez les cours d’économie familiale?

  1. Cuisinez avec vos enfants. C’est ludique et éducatif à tellement de niveaux! Les enfants s’exerceront à lire avec les recettes, à calculer en travaillant avec les proportions, et même à améliorer leur motricité.

Pour les parents, c’est économique, en plus de nous offrir du temps de qualité avec nos progénitures. Profitez du temps à passer à la maison pour cuisiner des biscuits, des barres, des muffins. Congelez-les pour vos collations tout au long de la quarantaine et au retour de l’économie.

Transformez vos légumes flétris en délicieux potages pour vous faciliter la vie lorsque la vie (folle!) reprendra son cours dans 14 jours. Préparer des repas vous fera sauver temps et argent, en plus d’être une belle activité familiale.

  1. Je vous suggère aussi de trier les vêtements accumulés dans vos garde-robes. Préparez vos sacs pour la couturière et le cordonnier avec tout ce qui peut être réparé. Ensuite, faites la liste des vêtements à acheter pour la saison prochaine, puis magasinez les soldes de fin de saison.

Que ce soit pour vous ou vos enfants, faire l’inventaire et identifier clairement les besoins vous fera économiser. Et vous serez fin prêts pour profiter du printemps dès son arrivée.

Papiers et finances : chaque chose à sa place

La paperasse… Que faire de tous ces papiers? C’est une question que mes clients me posent régulièrement. Perso, je suis super disciplinée côté classement, alors je vous partage mes trucs.

  1. Nul besoin de TOUT conserver. Certains documents informatifs peuvent être rapidement mis au bac de récupération (après déchiquetage, si informations confidentielles, bien sûr!).
  2. Pour plusieurs documents, vous n’êtes pas tenu de conserver les originaux. Prenez le temps de numériser et de classer ce que vous devez conserver. Vous ferez de la place sur votre bureau, en plus de libérer le classeur!
  3. Profitez de votre congé forcé pour vous inscrire aux accès en ligne de vos compagnies de placements, banques et assurances lorsque possible. Limiter le courrier papier permet de diminuer les piles d’enveloppes non ouvertes. C’est efficace.
  4. Vous pouvez détruire tous les documents que vous avez conservés de vos déclarations de revenus datant de plus de 7 ans. Trouvez toutes les informations ici.
  5. Le testament numérique, vous connaissez? Qu’arrivera-t-il, en cas de décès, entre autres au matériel stocké en ligne et à l’accès de vos comptes? C’est le temps de faire la liste de vos mots de passe et de communiquer avec votre notaire pour obtenir des conseils personnalisés. Planifiez votre succession numérique (à lire).

Prendre en main vos finances personnelles

À titre personnel ou de chef d’entreprise, la gestion des liquidités est un enjeu majeur. Les commentaires que je lis actuellement à propos de l’effet de la quarantaine sur les finances des entreprises et des ménages me font réaliser à quel point les gens ne sont pas préparés au pire financièrement.

Nous sommes dans une économie qui fonctionne grâce à la consommation des ménages. Je le concède. Mais je vous souhaite d’arriver à faire en sorte que votre situation ne tienne pas à un fil. Que se passera-t-il si vous devez vous passer d’une paie? Que vous subissez une baisse de revenu temporaire? Y êtes-vous préparé?

En ces périodes difficiles, les mieux positionnés sont ceux qui sont faiblement endettés et qui ont accès à un fonds de roulement d’urgence. Je vous invite donc à saisir l’occasion de votre congé forcé pour tout mettre en œuvre afin d’assainir vos finances. Vous pouvez commencer par faire l’analyse de vos dépenses de la dernière année et préparer un budget pour la prochaine. Bien sûr, si vous n’êtes pas déjà passé à l’action à la suite de mon dernier article sur le sujet! L’ABC du budget : visez une bonne santé financière. 😉

Conclusion : 14 jours à s’organiser et à s’aimer, ça va passer vite!

Tout comme vous, je suis déstabilisée par les deux semaines à venir. Je mettrai tout en œuvre pour assurer la satisfaction de mes clients, c’est certain. Mais je saisirai aussi l’occasion de profiter de ce temps qui m’est donné pour prendre du recul et réfléchir. Je chérirai aussi ce temps de plus à la maison pour faire le plein d’amour avec mes enfants. La routine super organisée, on y reviendra bien assez vite!

PS : J’ai demandé à mes enfants ce qu’on pourrait faire dans les deux prochaines semaines. Voici leurs recommandations :

Téo, 8 ans : se coller et se reposer.

Éloi, 6 ans : manger du gâteau et des beignes.

Voilà.  Tout est bien qui se passera bien!

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *